Le volcan

Un jour nous avons marché jusqu’au sommet du volcan, du mont Batur, qui mesure 1717 mètres. C’était fatiguant. Nous avons changé de paysage très souvent : la foret de pins, les coulées de lave séchées, la foret brulée, encore des coulées de lave, le cratère et des coulées de cendre.

Le cratère n’était pas très profond, mais tout en haut, la pierre est tellement chaude que ça en fait un four. Nous avons pu faire cuire des œufs et des bananes dans des petits trous de pierres brulantes. Avec les bananes chaudes, nous avons fait des sandwichs à la banane. C’était tellement bon.

Ce que j’ai préféré pendant cette aventure c’était de glisser sur la cendre. J’ai appelé ce jeu le « ski cendre ».